Skip to content

Nouvelles heures d’ouverture des bars à Grenoble

De la part de Suzanne Dathe :

Nous venons de découvrir que le Préfet a émis un arrêté début octobre autorisant tous les bars de Grenoble à ouvrir jusqu’à 2h du matin, et les boites de nuit jusqu’à 7h. Ceci fait suite à la demande de la municipalité d’être à nouveau homologuée ville touristique. Apparemment cette mesure liée au statut de ville touristique est nouvelle.

Une journaliste de France Bleue Isère a proposé à Gérard Hudault de l’interviewer sur ce sujet. Vous pourrez entendre une partie de cet entretien mené en commun avec Jean Tournon, aux nouvelles du matin de 8h15 lundi. Possibilité sans doute de le ré-entendre sur internet. Il y aura aussi la parole d’Alain Pilaud et de propriétaires de bars.

Quelques infos

De la part de Michel Besson, suite à l’info par Georges Braoudakis :

Contrôle des changements de commerces par la collectivité publique:

Position apparemment pleine de bon sens et d' »urbanité »… de nos amis suisses.

Mais difficile à appliquer en France, car les commerçants sont rarement propriétaires de leurs murs mais titulaires d’un bail commercial dont le droit au renouvellement en fin de bail, et avec des garanties législatives et judiciaires sur le montant des loyers, équivaut à une véritable « propriété commerciale », soit pour la revente du fond de commerce, soit pour la cession du « droit au bail – Pas de Porte » qui est souvent le capital attendu par les commerçants pour leur retraite.

Difficile donc dans ces conditions de les empêcher de retenir l’acquéreur qui offre le meilleur prix de reprise… même pour la bonne cause.

A noter que si la ville était propriétaire des murs, il en serait de même, puisque ces droits sont accordés aux locataires commerçants.

Seule exception bien sûr, ce sont les contrats d’occupation du domaine public (terrasses des cafés par ex.) qui sont à la convenance de la collectivité.

Par ailleurs le droit de préemption des collectivités institué dans certaines zones par les PLU lors de cession de Pas de Porte, est resté en pratique très limité, et difficile à mettre en jeu si le Pas de Porte porte sur plusieurs millions en hyper centre.

De la part d’ Albert-Jean Dorne, pour l’Union de Quartier Centre-Gares :

le lundi 9 decembre a 19h30, amphitheatre de l’IUT2 au 2, place Doyen Gosse à Grenoble, aura lieu une

Conference « Un siècle d’histoire du tourisme et du jardin alpin au col du Lautaret »

Par Serge AUBERT
Professeur à l’Université Joseph Fourier
Directeur de la Station Alpine du Lautaret

Présentation vivante, témoignages,
dialogue avec la salle

Entrée libre

De la part de Georges Braoudakis, en vue du débat parlementaire sur le projet de loi sera  » Métropoles » à compter du 10 décembre :

En commission, l’Assemblée raccommode le projet Affirmation des métropoles

Les députés ont souhaité un retour aux dispositions qu’ils avaient votées en première lecture. Ils ont donc décidé que les communautés d’agglomération et urbaines concernées (Bordeaux, Rouen, Toulouse, Lille, Strasbourg, Nantes, Grenoble, Rennes, Montpellier) deviendront automatiquement des métropoles, alors que les sénateurs avaient privilégié le volontariat. … A quelques exceptions près (comme l’organisation de la transition énergétique) les députés ont rétabli les compétences qu’ils avaient confiées aux métropoles en première lecture. … Enfin, sans aucun débat, l’Assemblée a adopté un amendement PS qui rétablit le principe de l’élection au suffrage universel direct dans les métropoles en 2020.
Source : http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250266259308&cid=1250266257264

Quelques infos de Genéve

De la part de Georges Braoudakis :

Une affaire genevoise assez intéressante pour le CCS2 et les unions de quartier :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/La-Ville-va-sauver-les-petits-commerces-de-l-hypercentre/story/13799061

La Ville de Genève vient de gagner le droit de préserver ses lieux d’animation, le maire de Carouge, la Cité sarde voisine, veut suivre son exemple :

http://www.tdg.ch/front/exklusiv/geneve/actu-genevoise/Carouge-souhaite-aussi-proteger-ses-boutiques/story/13062001

Deux articles

De la part de Georges Braoudakis :

1) Partant du principe que dans le futur, les populations seront amenées à ne pas toujours rester au même endroit avec les bouleversements climatiques ou la raréfaction des ressources, l’architecte espagnol Manuel Dominguez a dessiné une ville sur une immense plateforme roulante. Sa « Very Large Structure » est conçue pour conduire ses habitants sur un parcours nomade à travers le monde. Elle peut contenir des bureaux, logements, commerces et bâtiments industriels, ainsi que des structures de production d’énergie et d’eau douce. Découvrez son projet dans le diaporama ci-dessous, publié dans la presse en direction du Magreb :

Une ville roulante, le projet fou de l’espagnol Manuel Dominguez (PHOTOS)

2) A Genève, une passerelle surplombant les voies de chemins de fer est réservée aux piétons et aux cyclistes : elle permet de relier facilement deux quartiers (Sécheron et Nations) Visite virtuelle de la nouvelle passerelle de la Paix

Source La mobilité douce concrétise un trait d’union entre deux quartiers.

Document synthétique « démocratie participative »

De la part de Jean-Pierre Gambotti :

Vous trouverez ci-joint un petit travail de synthèse sur la démocratie participative dans son acception générale. Mon idée n’est pas de militer personnellement pour l’adoption de tout ou partie de ce modèle ou de ces modes opératoires, mais je crois qu’il ne serait pas judicieux de débattre de ce sujet fondamental de la démocratie participative en négligeant l’existant théorique et expérimental.
La démocratie participative.doc